Orientation professionnelle, comment s'y prendre convenablement ?

À part les amis, les parents jouent un rôle majeur dans la vie d’un jeune. Surtout quand il s’agit de son cheminement professionnel. En effet, ce sont ces derniers qui exercent le plus d’influence sur l’adolescent. Ce sont les principaux piliers de sa réussite éducative et sociale. L’avenir du petit se construit principalement au sein de sa famille, son lieu d’ancrage. Pour le bien de leur enfant, les parents se doivent de lui offrir le soutien nécessaire et l’encouragement relatif à ses projets. Leur progéniture doit évoluer dans un climat favorisant la culture de l’effort et de la persévérance. Et surtout, il doit profiter d’études et de formations nécessaires qui lui permettent d’atteindre ses objectifs. La prise de décision pour une orientation professionnelle est loin d’être facile pour un jeune. C’est en cette période qu’il a le plus besoin de ses parents. Ces derniers doivent être à ses côtés pour l’accompagner dans ses choix d’études, de programmes et de carrières. Le rôle principal des parents est donc de le façonner et de le soutenir pour qu’il puisse découvrir ses rêves et ses passions, afin de lui permettre d'orienter sa formation vers les métiers qui recrutent avec clarté la carrière qui répond au mieux à ses attentes. Mais, comment y parvenir au mieux ? Voici quelques conseils qui peuvent être utiles dans ce dessein de grande envergure.

Mieux connaître son jeune

Une bonne connaissance de soi et du monde qui l’entoure, tels sont les gages d’une décision appropriée et satisfaisante pour un jeune dédié à une orientation professionnelle. Étant jeune et encore immature, il lui serait difficile d’y arriver sans l’aide  d'un guide pour choisir son métier d’ici 2030 et de ses parents qui doivent faire l’effort de bien le connaître en établissant un portrait juste et réaliste de lui-même. Ainsi, il serait plus facile de l’orienter vers la formation correspondant à ses intérêts. Cela permet également au petit de mieux considérer tous les aspects de sa personne dans ses prises de décisions.

Que faire pour mieux connaître son enfant ?

Parents, connaissez-vous vraiment votre enfant ? Telle est la question. Pour le savoir, n’hésitez pas à jouer à un petit jeu avec lui. Vous verrez, ce sera amusant et utile à la fois. Il s’agit de poser une série de questions qui permettent de le connaître au mieux. L’idée est de découvrir ses traits de personnalité, ses valeurs, ses aptitudes, ses goûts et surtout, sa connaissance de soi qui sont à la base même d’une bonne orientation professionnelle. Pour cela, vous devez donc vous poser certaines questions pour savoir si vous le connaissez vraiment. Quelles sont ses principales qualités, points forts et passions ? Qu’est-ce qui lui déplaît le plus ? Ce qui le motive au mieux à l’école ? Quel est son plus grand rêve ? Quel genre de métiers ou de professions l’intéresse le plus ? Dans quel domaine s’implique-t-il avec plaisir ? Quelles sont les matières scolaires qu’il aime le plus et qu’il aime le moins ? Dès que vous y aurez répondu, invitez votre jeunot à répondre aux mêmes questionnaires. Cela lui permettra de s’établir un autoportrait. Après, il ne vous reste plus qu’à comparer vos réponses et à en discuter ensemble.

Comment faire pour optimiser les résultats ?

Lors de la comparaison, il est fort probable que les réponses du petit vous surprennent, mais il est important de lui accorder votre confiance. Il faut aussi tenir en compte que la démarche  pour une orientation professionnelle est progressive et que c’est durant ce parcours qu’il faut façonner au mieux le jeune, pour qu’il soit en mesure de prendre des décisions pertinentes concernant ses options scolaires et professionnelles. Après tout, il est le seul responsable de ses décisions d’orientation, les parents ne sont là que pour l’épauler et l’aiguiller. Pour optimiser les résultats, il faut donc multiplier les moments d’échanges entre parents et enfant. Parfois, il est même nécessaire de faire appel aux services d'un coach pour enfant. Cela permet de renforcer la confiance. Une fois confiant, le jeune bachelier ne pourrait que s’ouvrir encore plus. Lors de ces moments de partage, il faut l’encourager à verbaliser ses progrès et ses réussites. Les échecs aussi doivent être abordés, afin d’en trouver une solution, une issue de secours.  Bien entendu, lorsque vous discutez avec votre enfant, laissez-le s’exprimer ouvertement et écoutez-le attentivement. Invitez-le à aller plus loin dans ses réflexions en demandant des précisions. Et même si ses pensées ne correspondent pas à vos conceptions, prenez soin de l’accueillir dans ses idées et ses choix. Toutes ces choses font partie des Trucs pratiques pour réussir les études, les formations et sa vie.

Que faire pour le soutenir au mieux ?

Chez les jeunes, faire un choix de carrière est loin d’être un jeu d’enfant. Incertitudes, anxiétés, questionnements… peuvent torturer son esprit. C’est à ces moments qu’il a le plus besoin du soutien de ses parents.

Les parents doivent l’encourager

Pour encourager un jeune, il n’y a rien de mieux que des commentaires positifs et constructifs concernant sa créativité, ses défis personnels et ses réussites. S’il traverse des moments difficiles ou s’il prend des initiatives telles que des activités pour ados (sportives ou socioculturelles) ou encore du bénévolat ou un emploi, il ne faudrait pas hésiter à l’encourager. Cela lui donnera la force et le courage pour les surmonter et continuer à persévérer. Les parents doivent également veiller à ce que leur enfant puisse consacrer le temps et l’énergie nécessaire à ses études. Pour l’inciter, n’hésitez pas à lui parler de vos attentes et surtout, faites le mieux possible pour financer ses études.

Favoriser les échanges

Les échanges entre parents et enfant permettent de trouver la meilleure orientation professionnelle. C’est le moment idéal pour écouter le désir qui se cache derrière les choix de métier ou de profession qu’il a faits. Vous pouvez le questionner sur ses choix de cours optionnels, discuter avec lui de ses intérêts, ses aptitudes, ses rêves… C’est également l’opportunité idéale de lui faire part de vos perceptions à son égard, tout en évitant les jugements de valeur. Vous pouvez aussi profiter de l’occasion pour lui rappeler ses performances, souligner ses habiletés au quotidien…

Soyez présent

L’implication significative des parents dans le cheminement scolaire d’un enfant peut lui être d’une aide précieuse. Cela démontre l’importance que vous lui accordez. Vous pourrez par exemple le montrer en assistant aux différentes rencontres proposées par l’école ou en lui parlant de vos projets et de vos expériences. Vous pouvez également lui partager ce qui donne un sens à votre propre vie professionnelle ou lui faire prendre conscience des choix qui pourraient lui convenir sans pour autant l’influencer directement…

Accordez-lui votre confiance

Un adolescent cherchant une orientation professionnelle doit être capable de prendre une décision et des initiatives. C’est pour cela que les parents se doivent de lui accorder leur confiance s’ils veulent que le petit se développe. Il faut donc croire en sa capacité de jugement et de réflexion. Quand il fait un choix (professionnel ou scolaire), il faut le respecter. Et si jamais il fait des erreurs, il faut se dire que c’est tout à fait son droit. Après tout, nul n’est parfait, d’autant plus que le petit est en pleine phase d’expérimentation et d’essai.

Comment orienter l’enfant vers son avenir professionnel ?

Connaître son enfant est un chemin qui permet aux parents de l’aiguiller dans son parcours professionnel. Mais avant d’avancer dans ce monde, le petit doit d’abord faire ses preuves à l’école. Son avenir professionnel dépend de son parcours scolaire.

Connaître le système scolaire

Les résultats scolaires et le niveau de motivation sont des éléments à considérer minutieusement dans une démarche d’orientation. Pour obtenir une place dans les meilleurs programmes, pour un meilleur avenir professionnel, le dossier scolaire du petit doit être excellent. Sinon, pour obtenir un emploi non spécialisé, il faut au moins être détenteur d’un diplôme d’études secondaires. Ce qui est également obligatoire pour accéder à une formation collégiale. Pour ceux qui veulent orienter leur carrière dans un emploi spécialisé, il faudra penser à obtenir un diplôme d’études professionnelles dans un domaine précis. Pour certains programmes techniques du collégial, des possibilités de continuité avec des formations professionnelles du secondaire ou avec des programmes universitaires sont envisageables.

Orienter le petit vers les formations professionnelles

Les métiers de l’avenir s’orientent davantage vers des domaines exigeant une formation professionnelle ou technique. Les atouts d'une formation professionnelle sont nombreux car la plupart des secteurs offrant des conditions de travail intéressantes et des salaires avantageux ont besoin de main-d’œuvre qualifiée. En suivant une formation professionnelle et technique, le jeune a à sa portée d’immenses opportunités professionnelles. Non seulement ce choix lui permet d’obtenir un diplôme qualifiant qui lui ouvre la porte du marché du travail, mais il lui sert également à poursuivre des études supérieures. Une formation pré universitaire est aussi envisageable pour permettre au petit d’accéder directement au marché du travail après l’obtention d’un diplôme. Cela lui permet par exemple de poursuivre des études universitaires pour devenir cadre supérieur.

Comment trouver le métier qui convient au petit ?

Le monde du travail se présente sous différents aspects, qu’il serait difficile pour un jeune de faire un choix. C’est pourquoi il est important d’explorer les possibilités pour lui permettre de découvrir les programmes susceptibles de lui convenir. Cela est possible grâce à différentes orientation professionnelle proposées par son école. Ainsi, le jeune serait en mesure de découvrir les divers types de parcours scolaires et de formations, de connaître le monde du travail et les nombreux profils de métiers et de profession… L’idée est donc de l’encourager à participer aux différentes activités proposées par son établissement scolaire.

Participer au projet d’orientation

Un projet d’orientation professionnelle consiste à permettre au jeune d’explorer différents aspects du monde professionnel pour lui permettre d’approfondir et de clarifier ses choix. Il aura en sa disposition des coffrets thématiques contenant des activités, des informations pertinentes et des liens Internet.

Participer au programme d’exploration de la formation professionnelle

Grâce à ce programme, le petit a l’opportunité de côtoyer le monde du travail et de se familiariser avec l’ensemble des secteurs professionnels avec lequel il effectuera des expérimentations, des observations en milieu de travail, des collectes d’informations, de faire des échanges… Ces activités peuvent se dérouler à l’intérieur de la classe, au sein de la communauté ou dans des centres de formation professionnelle, mais qu’importe l’endroit, elles incitent l’adolescent à se projeter dans l’avenir, à reconnaître ses passions, ses aptitudes, ainsi que ses aspirations.

Participer aux visites de groupe

Les visites de groupe sont une façon d’explorer les programmes d’un centre de formation professionnelle, d’un établissement collégial ou encore d’une entreprise. Les élèves peuvent alors choisir les programmes qui les intéressent, visiter les locaux, échanger des informations avec le personnel… C’est aussi un moyen pour affiner son choix.

Se mettre dans la peau d’un travailleur

Certains établissements permettent à leurs élèves de vivre durant toute une journée la vie d’un travailleur, grâce à un stage en entreprise. C’est aussi une façon pour lui d’optimiser son choix et de collecter les informations nécessaires reliées à l’emploi

Profiter des journées porte ouverte

La plupart des entreprises, des centres de formation professionnelle et des établissements collégiaux mettent en place une journée porte ouverte pour faire connaître davantage leurs programmes et services. C’est un excellent moyen pour parents et élèves de découvrir ensemble l’activité la plus intéressante.

Autres moyens pour optimiser l’orientation professionnelle

À part ces nombreuses activités proposées par les établissements scolaires, il est aussi important d’assister aux différents salons de l’emploi. Ce sont de véritables mines d’informations pour parents et enfants désirant trouver la meilleure orientation professionnelle. Sinon, on peut toujours utiliser Internet pour effectuer des recherches. Certains portails web permettent à des étudiants d’effectuer des échanges de courriel avec des professionnels. Ces derniers les guident et leur donnent des informations sur leurs métiers.

Le mot pour une carrière épanouissante

Qu’importe le choix professionnel d’un adolescent, il ne faut pas oublier qu’il y a de l’avenir dans la majorité des métiers. Mais pour s’orienter au mieux, il faut qu’il soit guidé par sa passion, c’est le meilleur conseiller sur lequel il peut compter. Il est également nécessaire de centrer le jeune sur le moment présent. Dès maintenant, il doit être conscient des compétences qu’il doit développer pour pouvoir réaliser son projet de carrière. Et pour optimiser son choix, il doit aussi orienter sa démarche de recherche dans un secteur d’activité plutôt que de se limiter aux professions elles-mêmes. De cette façon, des centaines de possibilités de carrières s’offriront à lui.


Suivez-nous sur les réseaux sociaux