Le secteur mode et beauté via le e-learning ?

top-modele-300x200.jpg

Même en cas de crise, plusieurs secteurs restent fructifiants et connaissent toujours une forte croissance. Parmi eux, le secteur mode et beauté offrira la détente et la possibilité de prendre soin des clients à tout moment. Il vous laisse même d’exercer un emploi sans diplôme. Cependant, le domaine est en perpétuelle évolution et est très sensible aux modes et tendance. Si vous voulez vous investir dans ce métier, vous devez être attentif à ces évolutions pour ne pas vous tromper.

Trucs pratiques pour bien choisir sa franchise mode et beauté

Tout a commencé au début des années 2000 où les entrepreneurs et jeunes ambitieux ont été attirés par le secteur mode et beauté. Actuellement, les chiffres montrent que les établissements spécialisés dans la mode & beauté comptent actuellement dans les 30 000. Ce chiffre a été surtout le résultat de la forte concurrence entre professionnels et l’influence des médias quant au culte de la mode et beauté. En effet, les professionnels ne comptent plus sur les soins classiques, mais se focalisent sur les nouvelles offres pour stimuler le marché. C’est pourquoi on a pu assister à l’arrivée des solariums, SPA ou encore hammams, des structures qui proposent des soins jusque-là réservés à l’élite.

On peut constater également que les soins traditionnels d’esthétique commencent à perdre du terrain à cause de l’évolution de la technologie. Quelles que soient les prestations mode et beauté que vous prévoyez de proposer : bronzage, amaigrissement, formation massage, soins des mains ou du visage…, l’essentiel est d’avoir identifier un objectif clair ou de cibler une partie précise du corps. De nombreuses plateformes e-learning y proposent des formations accélérées. Par ailleurs, vous devez prendre en compte les domaines qui sont susceptibles d’être touchés par la crise. C’est par exemple le cas du domaine de la parfumerie. Le maquillage, les cosmétiques ou les produits de beauté sont par contre toujours en vogue. Il suffit juste d’innover en fonction des besoins mode et beauté des consommateurs. Il faut également prévoir la diversification du public adepte des centres de beauté et de mode. Si les femmes étaient les principales clientes, les hommes et les séniors en sont également de plus en plus attirés, sans parler du monde très vaste de la mode pour ados. Pour le monde de la mode et beauté des adolescents, les fiches métiers coach pour enfants peuvent véritablement être de grandes sources d'inspiration.

Les formations et démarches pour créer son centre mode et beauté

Avant de vous lancer, vous devez tenir compte de deux éléments : vos goûts personnels et le marché. Plus de la moitié des professionnels dans ce domaine choisissent le statut d’auto-entrepreneur. Alors que le monde des soins esthétiques requiert beaucoup d’expériences et de pratiques, vous devrez être détenteur d’un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ou d’un brevet d’études professionnelles (BEP) pour avoir de bonnes bases de compétences en mode et beauté. Il est également possible de se lancer dans ce domaine sans licence professionnelle, mais vous devez être accompagné par une personne qui possède la certification ou recruter des salariés diplômés. De nombreuses formations e-learning vous permettront par la suite d‘étoffer vos connaissances pratiques. En ce qui concerne le budget, plusieurs critères entrent en jeu : son emplacement, l’activité… L’investissement minimum moyen se situe autour de 70.000 euros pour bâtir un centre ou un salon de mode & beauté. Ainsi, en plus des expériences en matière de soins esthétiques, des compétences commerciales et de solides connaissances en gestion y seraient aussi des atouts.


Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux